RÉSERVEZ

RÉSERVER AVEC NOUS

  •  Garantie du meilleur prix
  •  Restaurant récompensé
  •  Situé près de Bellagio Lac
  •  Solarium sur le toit
  •  Wi-Fi à Internet GRATIS Wi-Fi à Internet GRATIS

Attractions - Varenna

Varenna

...Accrochée à une courte plage devant laquelle le fond s'enfonce dans les profondeurs su lac...

Varenna nous accueille avec son agréable petit port entouré de maisons rustiques aux arches et aux portiques suggestifs : Contrada (quartier) de Duca, de l’Oste (de l’Hôte), des Sarti (des Tailleurs), de la Filanda (de la Filature)… cet ancien bourg de pêcheurs se remplit maintenant de magasins de luxe et de restaurants en continuant à conserver toute sa saveur.

On peut voir plus au sud, entre les rives luxuriantes sur lesquelles poussent de gigantesque agaves, les célèbres Villa Cipressi, avec son jardin botanique, et Villa Monastero, un ancien couvent féminin auquel sont liées bien des anecdotes grivoises, transformé par la suite en l’une des premières véritables « ville di delizia » (ville de délice) du Lario.

A l’intérieur du centre habité on trouve de riches maisons, le Palazzo Venini, qui accueille le riche Musée Ornithologique « Scanagatta », et de nombreuses églises d’une grande valeur artistique, de traditions et de foi : celles de S. Marta e S. Maria des Grazie, du XVII siècle, mais surtout S. Giovanni Battista, l’une des plus anciennes du Lario, qui remonte carrément au X siècle, et la Prévôtale de S. Giorgio, du XII. Toutes duex unissent leur gracieuse architecture et la valeur d’antiques fresques (comme le gigantesque S. Cristoforo, patron des voyageurs, sur la façade de S. Giorgio) et d’œuvres d’art.

L’agglomération est couronnée par le Castello de Vezio (Château de Vezio), dont il reste le donjon restauré et une partie des murailles, qui s’élève sur un tertre d’ou on peut admirer les trois branches du lac : l’histoire à la fois noble et sanglante de cette terre, peuplée au XII siècle par les réfugiés de L’Ille Comacina détruite, revit chaque année à travers de suggestives manifestation. Et la Vallée d’Esino offre d’autres attractions, comme le Musée des Grigne. Et enfin, bien visible du lac, l’impétueux Fiumelatte, un cours d’eau blanchissant (décrit par Léonard de Vinci lui-même dans le « Codex Atlantique ») de 250 mètres de long seulement et actif six mois par an, du printemps à l’automne, auquel est liée une délicate légende : la Vierge y aurait lavé les couches de l’Enfant Jèsus.